conseils rapide pour savoir servir correctement le vin

Le petit guide pour savoir bien servir le vin.

Du vin traditionnel au service quotidien, voici nos conseils sur certaines des considérations clés pour servir du bon vin. Cela va du choix du verre à la température idéale de service.

 

Le choix du verre à vin

La forme d’un verre a, par nature, une incidence sur la façon dont vous appréciez votre vin, car elle favorise la libération des arômes. Les experts recommanderont bien entendu que chaque vin soit servi dans le style de verre prévu pour ce cépage. Cependant, la plupart des buveurs de vin ne disposent pas de toute la gamme de verres ; dans ce cas, il vaut la peine de se pencher vers un verre en forme de tulipe qui vous permet de faire tournoyer et d’incliner le verre efficacement.

C’est pourquoi, quel que soit le type de verre, vous ne devez remplir votre verre qu’au tiers. C’est une erreur assez fréquente que de voir un verre de vin rempli à plus de trois quart de sa capacité, les arômes ont alors plus de difficultés à s’exprimer et vous perdez beaucoup de sensation au niveau des odeurs, mais, surtout au niveau des nuances aromatiques réelles que possède votre cépage.

La température idéale pour servir le vin

Pour faire preuve de précision, ce sont vos préférences personnelles qui vous dicteront la température à laquelle vous souhaitez déguster un vin particulier, mais il vaut la peine d’examiner les températures recommandées. En règle générale, il est préférable de servir le vin du côté le plus frais du verre, car il se réchauffera dans le verre sous la chaleur de vos mains.

Pour les vins rouges, c’est le niveau de tanin du vin qui sera le meilleur indicateur de la température : plus il est tannique, plus il doit être servi chaud. Un rouge léger sera servi entre 12 et 16 degrés Celsius, un vin moyennement corsé entre 14 et 17 degrés, et un rouge corsé entre 15 et 18 degrés. En fin de compte, si un vin rouge est servi à une température trop élevée, l’alcool dominera le palais et le bouquet de manière vraiment excessive ; là encore, il vaut mieux garder en tête qu’il est préférable de le refroidir que de le réchauffer au service.

En ce qui concerne les vins blancs, il est important de se rappeler que trop refroidir un vin blanc peut tout simplement masquer son goût et ses arômes. La règle générale est que plus le vin est fin, moins il doit être refroidi. Le champagne et les vins blancs doux et légers doivent être réfrigérés pendant environ quatre heures et servis entre 5 et 10 degrés. Les vins blancs secs et moyens légers, ainsi que les vins blancs doux corsés, doivent être réfrigérés pendant environ deux heures et servis entre 10 et 12 degrés Celsius. Un vin blanc sec et corsé ne doit être refroidi qu’une heure et servi entre 12 et 16 degrés.

La décantation du vin

Il existe une règle générale en matière de décantation ; les vins plus anciens peuvent bénéficier de la décantation pour réduire les sédiments dans la bouteille, et les vins plus jeunes peuvent bénéficier des avantages de l’aération de la décantation, car elle adoucit un vin plus jeune.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la décantation du vin, nous vous invitons à consulter notre petit guide d’information sur le principe et les règles de la décantation du vin.

L'ordre de dégustation des vins

En général, vous voulez laisser vos papilles apprécier la complexité et les nuances d’un vin. Et, afin d’y parvenir, vous éviterez de commencer votre dégustation par un vin gras et de la finaliser sur un fin doux et fin. Souvenez-vous de ces règles très simple :

  • sec avant doux,
  • blanc avant rouge,
  • léger avant lourd,
  • mineur avant plus fin,
  • jeune avant vieux.

Nous espérons que ce petit guide pratique sur la dégustation du vin vous aidera à prendre plus de plaisir lors de vos dégustations futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *